America, nous voilà !

Grosse excitation à l’atelier cette semaine : une commande spéciale venue de la banlieue de Phoenix, en Arizona. Oui, oui oui, M’sieurs, dames : Phoenix, Etats-Unis d’Amérique !!!!! Je me demande encore comment elle a fait pour me trouver….

Donc, une semaine de périlleuses conversations transatlantiques, mon niveau d’anglais consistant à ne pas mourir de faim et de soif à l’étranger…  En vrai, il y a « google translate » parce que le « ok, glad it suits you », je l’aurais pas trouvé toute seule (et suis toujours pas très sûre que ça voulait dire ce que je voulais dire…)! Mais Chelsea a dit « sounds great » et « awesome » donc je suppose qu’elle est contente….

Une semaine qui m’a aussi permis de réviser mes fondamentaux de géométrie, niveau école élémentaire. Donc, la circonférence d’un cercle, c’est Pi X Diamètre, et l’aire, c’est Pi X rayon au carré… Eh oui, Chelsea veut un panier de 40 cm de diamètre et de 30 cm de hauteur… (Et moi, je ne veux pas gâcher trop de de tissu !) Une nouvelle corde à mon arc parce que, jusque là, niveau maths, la règle de trois suffisait amplement à mon bonheur.

Mais last big doubt : Chelsea a t-elle bien compris que la commande était en cm et pas en pouces ????

De la bombe

Alors en bricolage, je ne suis pas patiente du tout et…pas très minutieuse non plus… Je démarre dix projets en même temps, que j’abandonne si le résultat n’est pas chouette tout de suite… et que dire des longues préparations, des heures de séchage et des fastidieuses séances de nettoyage (vous savez, le pinceau qui reste tremper dans son verre à moutarde pendant des semaines, sur le bord de l’évier ?….). Nan, je suis plutôt adepte du vite fait bien fait !

Alors ma nouvelle arme de déco massive, c’est la bombe de peinture !

Les nuances proposées sont maintenant très très larges et très actuelles : des pastels très subtils, des sombres profonds façon Farrow and Ball, de vrais fluo, des métalliques (j’adore le cuivre) qui ne font pas toc…

La peinture accroche sur n’importe quel support : le bois, bien sûr, le métal, le plastique, le verre. En cas de gros doute, notamment pour les surfaces les plus lisses, un peu de guesso au préalable et le tour est joué. Le rendu est parfait, mat, sans marque de pinceaux, sans risque de coulure.

Et en plus, ça muscle les dessous de bras !!!! (si, si, vu qu’il faut secouer la bombe  pendant quelques minutes avant utilisation)

Un inconvénient : à ne pratiquer que dehors parce que ça sent très (TRES) fort et que c’est (TRES) inflammable…

Quelques exemples :

Des petits pots chinés et leurs disques démaquillants réutilisables…

Mangez de la soupe !

Bouteilles de soupe de poisson, reconverties en vase, petits œillets du week-end…

Le petit fauteuil défraichi… et hop, un coup de bombe !

Les petits napperons..

Un casier « à je ne sais pas quoi  » récupéré chez Emmaus… Un peu de bombe cuivrée et il a l’air de bien « servir à tout »

Petit panier cuivré…

l

Des petits pots de tous les jours (moutarde, cornichons…), flanqués d’un ours, lapin, poule, chat, cheval, pour des rangements ludiques

 

Penser au printemps…

Le printemps est encore loin… mais petite sélection de tissus pour commencer à y penser ! Ce sera gai, frais et fleuri !

Rose tendre, corail et jaune bouton d’or (Bouchara), grandes fleurs vintage (chiné chez Emmaus), Small Suzanna, mon motif préféré (Liberty, forcément !) et un petit géométrique « honey moutarde »….

Les doigts me chatouillent…

IMG_5082

Les petits lutins…

Voilà, Noël est passé, les cadeaux ont été distribués… On peut donc lever un petit voile sur l’atelier du Père Noël durant ce mois de décembre très… intense !

Des petits pots chinés et leurs disques démaquillants réutilisables...

Des petits pots chinés, bombés, et leurs disques démaquillants réutilisables…

Les maxi guirlandes à franges, à faire courir sur les murs ou au plafond !

Maxi guirlandes de tissus, à faire courir sur les murs, ou au plafond... et beaucoup de patience pour assembler chaque frange !

Version rose tendre

 

Et quatre petits sacs polochon, pour la piscine, le cheval…ou les soirées pyjamas chez les copines !

A chacun sa chacune

A chacun sa chacune

Version cheval ou version argent

Version cheval ou version cerf…

Et deux « sets de salle de bain », tout doux, tout blancs…

img_4867

 

img_4892

Et j’allais oublier quelques tabliers….

img_4811

Promis, l’année prochaine, je m’y mets dès le mois d’août….

 

img_4873

Novembre !

Petite trouvaille chez Emmaüs samedi après-midi, et encore dans son emballage d’origine (« Rhône Poulenc Textile », tout un programme !…) : une taie de traversin très vintage, seventies, avec un beau motif à grandes fleurs et surtout de douces couleurs un peu surannées…

Ça m’a inspiré un coussin carré, avec un dos en lin ivoire et un passepoil doré (dont je suis très très contente, sans me vanter…) et un petit duo de panières « recto-verso » (coton enduit ivoire et passepoil doré).

C’est Novembre !

coussin-novembre-vintage-grandes-fleurs-detailscoussin-novembre-vintage-grandes-fleurscoussin-novembre-detail-passepoil-orduo-panieres-novembre-vintage-grandes-fleurspaniere-novembre-fleurs-vintage

Dans les jupes de Belle-Maman…

Inspiration vintage et seventies, avec un tissu récupéré dans une jupe de… belle-maman, au fond d’un grenier d’une maison de vacances (je précise tout de suite que ce n’est pas MA belle-maman. Elle lit ce blog et je ne veux pas d’ennuis, hein !)

Ca donne un duo de vide-poches, une grande trousse de toilette, une petite pochette et une guirlande de papier. Et la série s’appelle « Chantal », en clin d’œil à la belle-maman qui a sacrifié sa jupe…

Et si vous avez quelques trésors de ce genre dans vos greniers… pensez à moi !

Le duo de vide-poches "Chantal"

Le duo de vide-poches « Chantal »

La pochette "Chantal"

La pochette « Chantal »

pochette-tissu-chantal-etiquette trousse-toilette-chantal trousse-toilette-chantal-detail guirlande-chantal guirlande-chantal-detail trousse-toilette-guirlande-chantal

La jupe !

La jupe !

 

Blanc, blanc, blanc…

Peut-être l’approche de l’hiver… ce week-end, grande envie de douceur, de blancheur et de simplicité. Résultat : un trio de panières et une trousse de toilette; nid d’abeille blanc, coton enduit ivoire légèrement nacré et pour le détail, fermeture éclair en métal doré.

trio-vide-poche-nid-dabeille vide-poche-nid-dabeille vide-poche-nid-dabeille-details trousse-nid-dabeille-et-vide-poche trousse-nid-dabeille trousse-nid-dabeille-profil trousse-nid-dabeille-details